« Compositions sédimentaires »

Cette série de dix images est une sélection issue d’une déambulation de quatre jours en Camargue, dans le Delta du Rhône, à la recherche de motifs au sein des paysages. La silhouette pliée par le Mistral. Recroquevillé et sourd. La peau tirée par les embruns, les cheveux gras, sentir sous ses pas s’enfoncer un sol éphémère. Un espace en devenir perpétuel ?

Ni terre ni eau. Une singularité habitant l’épaisseur d’un trait à la frontière entre continuité et rupture. Le paysage comme une composition, horizon anthropisé, modelé de force et pour un temps par les volontés successives. Pour un temps seulement. Bientôt reprise, dissoute, dans le tourbillon des flux. Un simple patch[1] à l’échelle débordante des climats ? Appréhender les interactions, les dépendances, les attaches, les rencontres, les coutures. Les voir, les sentir, les ressentir, y goûter, les vivre. Enfin, se laisser inspirer par elles.


[1] Plutôt que d’étudier l’Anthropocène comme un phénomène global uniforme, les anthropologues Anna Tsing, Andrew Matthews et Nils Bubandt nous invitent à penser à partir d’une multitude de “patches”, qui sont autant “d’agencement situés entre humains et non humains” (2019, p. 187). A. L. Tsing, A. Mathews, N. Bubandt (2019) “Patchy Anthropocene: Landscape Structure, Multispecies History, and the Retooling of Anthropology.”Current Anthropology 60(20): 186-197.

Digue de L’Usine Fibre Exellence. Photo : Yves Monnier, 2021.
Digue à la Mer de la Tour Vielle. Photo : Yves Monnier, 2021.
Tour Vielle. Photo : Yves Monnier, 2021.
Digue à la Mer de la Tour Vielle. Photo : Yves Monnier, 2021.
Mas de Guinot. Photo : Yves Monnier, 2021.
Digue à la Mer de Grande Rhée Longue. Photo : Yves Monnier, 2021.
Digue à la Mer de Grande Rhée Longue. Photo : Yves Monnier, 2021.
Les Salins de Giraud. Photo : Yves Monnier, 2021.
Digue à la Mer des Saintes Maries. Photo : Yves Monnier, 2021.
Digue à la Mer de Grande Rhée. Image : Yves Monnier, Google Earth.

Voir aussi :


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.